TALCY (41) - Visite du château

Tous les jours sauf mardi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 (17h00 à partir du 5 septembre) à Talcy (Loir-et-Cher) : visite du château. Dernier accès au monument 45 minutes avant la fermeture. Exposition : Les mariés de Talcy jusqu'au 8 novembre.

À 25 km de Blois et 10 km de Mer, les toits effilés du château de Talcy émergent des plaines céréalières de la Beauce ligérienne. Édifiée au XVI e siècle, cette demeure de charme, au destin marqué par les poètes, conserve dans une atmosphère intimiste un décor meublé unique préservé depuis le XVIIIe siècle, ainsi qu’un verger de collection.

Si la seigneurie de Talcy existait déjà au XIIIe siècle, le château actuel résulte des transformations apportées par le banquier florentin de François I er , Bernard Salviati, qui en devint propriétaire en 1517. Cette maison seigneuriale, bien que contemporaine de Chambord et des grands châteaux de la Renaissance, conserve l’aspect d’un édifice de la fin du Moyen Âge. La façade présente une tour carrée au-dessus du porche d’entrée, deux tourelles hexagonales couronnées de mâchicoulis et d’un chemin de ronde couvert. Les bâtiments en équerre donnent sur la cour d’honneur agrémentée d’un délicat puits à colonnes autour desquelles s’enroulent des rosiers grimpants. Dans la basse-cour, le pressoir et le colombier figurent parmi les plus remarquables de la région. Avec près de 7 ha de jardin régulier entretenu sans produit phytosanitaire et pour partie en éco-pâturage, le domaine souligne son ancienne vocation nourricière et agricole. Au fil des saisons, il propose une promenade bucolique dans un environnement champêtre clos de murs.

Dans un état exceptionnel de conservation, les appartements lambrissés abritent une suite de meubles du XVIII e siècle estampillés par de célèbres ébénistes parisiens, une rarissime toile peinte à décor d’indiennes dans la salle à manger, et des tapisseries. Cet ensemble classé Monuments Historiques témoigne de cette douceur de vivre au Siècle des Lumières et contribue largement à l’intérêt du monument.

A la Renaissance, la beauté des demoiselles de Talcy a nourri les écrits amoureux de deux poètes fameux. Pour la belle Cassandre Salviati rencontrée en 1545, Pierre de Ronsard composa 184 sonnets dans le Livre des Amours (1552), dont le célèbre « Mignonne, allons voir si la rose... ». Passionnément épris de Diane Salviati lors de son séjour au château en 1572, Théodore Agrippa d’Aubigné y puisa l’inspiration des 6 000 vers de son Printemps (1616). Décerné en l’honneur de ces deux inspiratrices, le label "Maison des Illustres" est venu reconnaître l’intérêt de l’héritage artistique et littéraire qui y a vu le jour.

Cette tradition littéraire a été perpétuée par les derniers propriétaires du château au XIXe siècle. Philippe Albert Stapfer et son fils Albert s’entouraient d’un cercle d’amis et d’intellectuels de leur temps tels que Guizot, Ampère, Arago, von Humboldt, Mme Récamier, Stendhal ou Mérimée. Journaliste au Globe, participant activement au soulèvement de 1830, Albert Stapfer fut aussi le traducteur du poète allemand Goethe et l’un des premiers daguerréotypistes.

« Les mariés de Talcy » au château de Talcy du 1er août au 8 novembre 2020. Talcy, un amour de château. Tout le monde n'a pas la chance d'habiter un village doté d'un château classé monument historique, qui plus est, un lieu qui inspira l'amour à de grands poètes de la Renaissance. Pour les habitants de Talcy et alentours, la silhouette du château est au cœur de la vie quotidienne mais symbolise aussi les grands moments de la vie. Pendant des décennies, les jeunes mariés se sont fait photographier dans la cour et les jardins. Puis la tradition s'est perdue. La nouvelle administratrice Martine Royer Valentin a décidé, dès son arrivée il y a un an, de faire revivre la coutume de la prise de vue du jour de noce au château... C'est ainsi qu'est né le projet de l'exposition Les Mariés de Talcy pour marquer le retour du bonheur d'immortaliser ce jour si important dans le cadre du domaine.

Ils se sont dit "oui" à Talcy. Les Mariés de Talcy est une exposition familiale et participative, en relation avec le territoire. Dès 2019, les habitants de la commune et des environs, souvent de génération en génération, ont été invités à sa préparation en apportant leurs photos de mariage ou celles de leur album de famille avec le château et ses jardins en arrière-plan. Tout en célébrant le bonheur passé, l'exposition Les Mariés de Talcy se déploie au présent avec trois volets qui en font un évènement artistique pluridisciplinaire, par l'invitation faite aussi à la photographie contemporaine et à la peinture.

Des préparatifs de fête. En apportant leurs souvenirs de mariage, les couples de Talcy ont été conviés à se faire photographier à nouveau, cette fois-ci par l'artiste Laure Ledoux, née en 1986, qui leur a tiré le portrait au printemps. Que serait un mariage sans fleurs ? Dès l'ouverture de l'exposition, des bouquets de fleurs fraîches composés par les habitants seront photographiés par l'artiste puis installés dans des vases créés pour l'occasion. Lorsque ces fleurs d'été seront fanées, elles seront remplacées par leur photo, témoin d'une journée champêtre bien particulière. Jean-Gilles Badaire, artiste-peintre du Loir-et-Cher né en 1951, a été invité à exposer des toiles de bouquets de fleurs et une mariée, créées spécialement pour l'évènement. Son œuvre, reconnue de longue date en France et à l'étranger, est à la croisée de la poésie et de la peinture.

Thème : 

Toute l'actualité de : 

A lire aussi...

Pour figurer dans l'agenda

Message aux associations et organisateurs de manifestations en Eure-et-Loir et dans les départements limitrophes (41, 45, 91, 78, 27, 61 et 72) : Pour figurer dans notre agenda gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.

Pour diffuser sur notre antenne dans le Forum des Associations, voir  ICI, en pdf.