RAMBOUILLET (78) - Visite guidée du service patrimoine

Les dimanches de juillet et de août à 15h30 à Rambouillet (Yvelines) : visite guidée du service patrimoine.

  • Dimanche 5 juillet à 15h30 : Rambouillet sous l'occupation. C'est dans une ville abandonnée par ses habitants que les allemands entrent le 15 juin 1940. En l'absence du maire, quelques citoyens ont cependant repris la cité en main après la débâcle et l'exode qui s'en est suivi. L'armée d'occupation, quant à elle, a rapidement pris possession des lieux : les plus belles demeures sont transformées en bâtiment administratifs et de nombreux logements réquisitionnés. Entre compromissions et résistances pour certains, la population va devoir cohabiter avec l'occupant durant plus de 4 ans, jusqu'au 19 août 1944. Libérée, la ville verra lors le départ de la 2ème DB vers Paris quelques jours plus tard.
  • Dimanche 12 juillet à 15h30 : Rambouillet au temps des présidents. Dès 1873, le président Mac-Mahon et ses successeurs viennent chasser à Rambouillet. En 1880, Jules Grévy est le premier président de la République à pouvoir recevoir lui-même à Rambouillet. Mais il faut attendre 1896 pour que Félix Faure décide de transformer le château en résidence présidentielle. Rambouillet devient alors un lieu de villégiature à la mode? La bourgeoisie d'affaires et industrielle y édifie de belles villas, cossues ou pittoresques, et se fournit à la Maison Nez (l'actuelle pâtisserie Paquet) tandis que le président Lebrun y marie son fils. La construction du nouvel hôtel des Postes vient consacrer ce statut de résidence présidentielle.
  • Dimanche 19 juillet à 15h30 : Rambouillet, ville impériale. Marchez sur les pas de l'Empire en parcourant les rues du centre-ville de Rambouillet à la recherche de l'héritage de Napoléon 1er et de son neveu. Vous y découvrirez le rôle joué par ces empereurs, tant au niveau de l'organisation de la ville que de ses principaux édifices : le château, l'hôtel de ville, le palais du roi de Rome, la sous-préfecture et l'église Saint-Lubin-Saint-Jean-Baptiste.
  • Dimanche 26 juillet à 15h30 : Du jardin anglais aux bergeries royales. A la fin des années 1820, sous l'effet du Romantisme ambiant, l'attrait pour les charmes campagnards et les curiosités du domaine de Rambouillet prend une importance croissante. Le jardin anglais, l'un des tout premiers créé dans les années 1770, devient un modèle qu'il convient de venir admirer, de même que l'établissement rural - La Bergerie* - fondée par Louis XVI. Les membres de la famille royale sont alors les premiers "touristes" en visite à Rambouillet !
  • Dimanche 16 août à 15h30 : Rambouillet au temps des présidents. Dès 1873, le président Mac-Mahon et ses successeurs viennent chasser à Rambouillet. En 1880, Jules Grévy est le premier président de la République à pouvoir recevoir lui-même à Rambouillet. Mais il faut attendre 1896 pour que Félix Faure décide de transformer le château en résidence présidentielle. Rambouillet devient alors un lieu de villégiature à la mode? La bourgeoisie d'affaires et industrielle y édifie de belles villas, cossues ou pittoresques, et se fournit à la Maison Nez (l'actuelle pâtisserie Paquet) tandis que le président Lebrun y marie son fils. La construction du nouvel hôtel des Postes vient consacrer ce statut de résidence présidentielle
  • Dimanche 23 août à 15h30 : Du jardin anglais aux bergeries royales. A la fin des années 1820, sous l'effet du Romantisme ambiant, l'attrait pour les charmes campagnards et les curiosités du domaine de Rambouillet prend une importance croissante. Le jardin anglais, l'un des tout premiers créé dans les années 1770, devient un modèle qu'il convient de venir admirer, de même que l'établissement rural - La Bergerie* - fondée par Louis XVI. Les membres de la famille royale sont alors les premiers "touristes" en visite à Rambouillet !
  • Dimanche 30 août à 15h30 : Rambouillet sous l'occupation. C'est dans une ville abandonnée par ses habitants que les allemands entrent le 15 juin 1940. En l'absence du maire, quelques citoyens ont cependant repris la cité en main après la débâcle et l'exode qui s'en est suivi. L'armée d'occupation, quant à elle, a rapidement pris possession des lieux : les plus belles demeures sont transformées en bâtiment administratifs et de nombreux logements réquisitionnés. Entre compromissions et résistances pour certains, la population va devoir cohabiter avec l'occupant durant plus de 4 ans, jusqu'au 19 août 1944. Libérée, la ville verra lors le départ de la 2ème DB vers Paris quelques jours plus tard.

En juillet et en août, le Service du patrimoine de Rambouillet vous propose des visites thématiques pour découvrir tous les secrets de Rambouillet avec un guide-conférencier !

Tarif : 6 €.

Renseignements au 01 75 03 44 52.

Thème : 

Toute l'actualité de : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

Pour figurer dans l'agenda

Message aux associations et organisateurs de manifestations en Eure-et-Loir et dans les départements limitrophes (41, 45, 91, 78, 27, 61 et 72) : Pour figurer dans notre agenda gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.

Pour diffuser sur notre antenne dans le Forum des Associations, voir  ICI, en pdf.