NOGENT-LE-ROTROU - Festival du Thé Vert

Vendredi 5 juillet et samedi 6 juillet à Nogent-le-Rotrou : Festival du Thé Vert.

Vendredi 5 juillet

  • 19h45 : Élodie Anahy, jazz. Accompagnée du pianiste Jean-Christophe Briant, Elodie Anahy démocratise le jazz, renouant avec ses origines : populaire, abordable, tout en demeurant de grande qualité et généreux. Le large spectre musical du duo lui permet de faire un pas de côté vers la chanson française. Portées par une énergie débordante pleine d’émotions et transmises avec du swing, leurs prestations donnent à coup sûr un spectacle très riche, intimiste et rythmé. Une musique résolument optimiste qui sert un répertoire de chansons ludiques, accessibles à tous.
  • 20h45 : Dear John, bluegrass. Si vous recevez un jour une « Dear john letter », il se peut que des choses changent dans votre vie ! Dear John ce sont 4 femmes aux voix et personnalités bien distinctes qui se rassemblent autour des racines de la musique américaine. Dear John remet en question les codes musicaux et sociaux liés à la musique américaine. Profondément passionnées par cette culture, elles se nourrissent de leurs rencontres au pays des rivières et des montagnes, décidant de créer une véritable rupture du genre par la modernité de leurs arrangements. Elles composent et détournent ainsi un répertoire allant des airs traditionnels appalachiens aux chants d’espoir du Southern Gospel, avec le rythme frénétique typique du Bluegrass.
  • 21h45 : Disco Night Fever. Sortez les paillettes et les couleurs flashy ! Dans le panorama musical actuel émerge l’OVNI Disco Night Fever. L’ambitieuse mission de ce power trio ? Revitaliser les hits incontournables du disco ! L’absence délibérée de chanteur invite le public à s’immerger dans une expérience interactive, où les refrains iconiques deviennent une invitation à participer activement. Les nuances teintées de rock et de funk promettent de plonger le public dans une époque révolue, tout en préservant une pertinence contemporaine.
  • 22h30 : Dead Chic, rock smart. La musique de Dead Chic est brute et classieuse, sexy et racée. Formé en 2020, le groupe est né de la rencontre entre le Britannique Andy Balcon et le Français Damien Félix, tous deux auteurs-compositeurs-interprètes et guitaristes confirmés. Le premier a foulé les scènes du monde entier avec le duo Heymoonshaker, le second a longtemps tourné avec Catfish, groupe incontournable de la scène rock française.
  • 23h30 : Ducha Zaud, teuf, klezmer electro. En général, on trouve ça surprenant : un type avec une tête de bobo, seul sur une grande scène, l’air vaguement gêné, une clarinette à la main… Quelque chose au fond de nous ne peut s’empêcher de penser qu’on va écouter un machin élitiste, ringard et pénible. Mais quand DUCHAZAUD commence son set, on se rend vite compte que ce mec est fou. On ne sait pas si c’est un pipeau ou un synthétiseur, il gesticule spasmodiquement plus qu’il ne danse, ses mélodies sont étranges autant que superbes, il semble bafouiller au micro mais balance des punchlines mortelles. Et puis ça tape fort quand même, boum-boum… Une sorte de fusion entre concert de jazz et teuf techno. Ou plutôt l’inverse…

Samedi 6 juillet

  • 19h00 : Xamele On, indie folk. Entre indie folk et chanson française, Xameleon vogue sur des courants au tempo léger. Le chant se fait tour à tour français et anglais, parfois fragile au bord de la cassure, à chercher l’émotion la plus proche possible de la vérité. Aidées par des boîtes à rythmes et des claviers des années 70, les guitares et basses s’efforcent de rester douces, afin de ne pas effrayer le chanteur. Comme un ciné-concert où la projection se fondrait dans le décor, les musiciens se font parfois discrets, pour laisser au public la liberté de se créer leurs propres images. Puis, lorsqu’il faut habiter les chansons, le trio, sans se regarder, devient tableau en mouvement.
  • 19h45 : Jeyo, cumbiaswing rumba electro. La musique de Jeyo est à son image : joyeuse, chaleureuse et fédératrice. Ce globe-zikeur  nous embarque sur des airs aussi métissés que festifs, avec des textes franco-espagnol. De la cumbia ensoleillée, du swing pimenté, des rumbas endiablées, le tout avec une touche « électronisée » … C’est dans ses racines qu’il puise la sincérité qui caractérise son style et sa personnalité. Artiste autodidacte, pianiste et ingénieur de formation, pour Jeyo, la musique est un langage universel, une vibration pure.
  • 20h30 : Max Livoe & &Noon, néo roots. Influencé par le reggae, le hip-hop, la soul et les musiques urbaines, Max Livio traverse la vie comme il arpente les scènes : avec une mélancolie parfois brumeuse et, de temps à autre, avec une fougue révoltée contre le sale air du temps. Son cinquième album “Stepa”, résultat d’un indispensable retour aux sources, s’inscrit dans le néo roots à travers un reggae intense et chaleureux, inspiré par les racines jamaïcaines du style et empreint de culture africaine. Accompagné du guitariste Noon, il gravit les marches lentement mais sûrement, et s’installe durablement dans le paysage musical français grâce à sa voix reconnaissable et ses paroles fortes. Max Livio est un témoin du monde, vous chantant les maux de son âme avec les mots de son temps.
  • 21h15 : Jive Me, electro pop. Jive Me emporte tout sur son passage, en stream comme sur scène. Plus de 250 concerts au compteur, c’est du sérieux ! Jive Me, après le succès de son premier album, revient avec un nouvel opus “Welcome to the world”. Vous aimez l’énergie et vous défouler devant la scène ? Avec Jive Me, vous allez être servis tant ce groupe met le feu aux foules ! Ne leur parlez pas de « genre », leur électro est unique, puissante, entraînante. Jive Me, groupe de survoltés, se détache des codes de la musique pour offrir un véritable show, délicieusement éclectique, sur scène ou dans vos écouteurs, vous vous en souviendrez ! Un quatuor de rock star à la créativité débridée.
  • 22h15 : Garuzé, rap. Emotions cadencées, douceurs assombries, rythmes tranquillisants. Avec finesse et noirceur, Garuzé met au monde un rap technique, en prenant soin de se dévoiler avec parcimonie. Le dosage est juste, la note aussi. Flow léger et subtil, le débit de Garuzé se consomme comme un médicament. Prescription agréable sans être euphorisante, elle a pour vertu un lâcher-prise concernant, un recul immersif. Sur scène, les morceaux prennent corps, l’incarnation s’adresse à chacun.e. Le rap n’est plus qu’un rap, c’est un récital poétique, qui peut être aussi saisissant que moelleux, aussi engagé que vulnérable.
  • 23h00 : Spelim, Urban groove. SPELIM est une anagramme de SIMPLE, et lorsqu’on rencontre l’homme et sa musique, ça s’impose illico ! Pas de case, pas de genre, l’unité se fait par l’artiste lui-même, et ça marche fort ! La dread pop est née avec l’homme en jaune, et honnêtement ça groove. Allez c’est parti ! Sur une pop tribale jusqu’à la soul moderne, le tout saupoudré d’électro, l’individu aux petits yeux nous parle de lui et de son histoire en toute simplicité. En live, il est impossible de passer à côté, obligatoirement on se sent pris d’affection pour SPELIM et sa team.
  • 0h00 : DJ Balkaliente, trombone world beats. Activiste de la scène World au travers de nombreux projets de groupe (cumbia/ reggae/afro), Dj Balkaliente propose des world sets hauts en couleur et bouillonnants d’énergie ! Toujours armé de son fidèle trombone pour soulever la piste, il revisite la cumbia et les tempos latinos effrénés, décortique les balkans beats les plus acides, sans oublier de naviguer dans les consonances afros, brésiliennes, gipsys, tropical, reggae, ska, électro, swing, etc. Un subtil mélange pour un cocktail sonore et scénique explosif, qui ne saura que vous faire danser, transpirer et voyager ! Accros aux rythmes frénétiques et passionnés par la folie du dancefloor, tentez l’expérience du Balkaliente !

https://www.festivalduthevert.com/

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

Pour figurer dans l'agenda

Message aux associations et organisateurs de manifestations en Eure-et-Loir (28) et dans les départements limitrophes (Loir-et-Cher, Loiret, Essonne, Yvelines, Eure, Orne et Sarthe) : Pour figurer dans l'agenda gratuitement, il suffit d'adresser par mail à agenda@intensite.net, le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers et/ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.

Pour diffuser vos annonces de manifestations sur l'antenne de Radio Intensité dans le Forum des Associations, voir  ICI, en pdf.