NOGENT-LE-ROTROU - Conférence débat : Choisir la fin de sa vie

Mercredi 19 juin à 18h30 à la salle Simone Signoret de Nogent-le-Rotrou : conférence. Choisir la fin de sa vie. Par Philippe Bataille, sociologue, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Entrée libre.
Il y a 50 ans, c’était la période finale de notre vie où s’installe l’épuisement progressif du corps, annonciateur de la mort. On ne la choisissait pas ; elle s’imposait. Les progrès dans la connaissance du corps et les pratiques médicales ont fait reculer cette date ultime, à tel point que leur intensité a pu apparaître contraire à la dignité et à la capacité de décision du patient. C’est par le choix personnel d’échapper à des thérapeutiques intensives pour une sortie de vie sans acharnements que s’est construite la notion de choisir sa fin de vie, comme une liberté opposable à la médecine comme à ses proches. La loi Leonetti du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie évoque ce stade final de notre condition mais ne le définit pas. Elle invite à renoncer à toute obstination déraisonnable dans les soins et à prendre en compte la dignité du mourant, quitte à appliquer un traitement qui peut avoir pour effet secondaire d’abréger sa vie. Mais, depuis le progrès thérapeutique a installé des situations complexes notamment quand l’autonomie de décision du malade ne peut être sollicitée.

Le développement des soins palliatifs, les situations d’états végétatifs, la croissance des cas de dépendance avancée font peser sur les médecins de lourdes obligations de décision, entre la lutte contre la maladie et le soulagement des souffrances pour laisser mourir en paix.

Philippe BATAILLE, est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il était directeur du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS, EHESS-CNRS) de 2009 à avril 2015 Il a été responsable de la formation doctorale et de master de sociologie de l’EHESS jusqu’en 2014. Il est membre du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin. Spécialiste des questions de discrimination, puis des malades du cancer, il a enquêté sur la fin de vie médicalisée. Il enseigne depuis 3 ans à l’EHESS la sociologie du sujet vulnérable face aux discriminations, à la maladie, à la mort. Dans la longue liste de ses ouvrages, et d’articles et de ses contributions de publications, on retiendra son livre paru en 2012, au cœur de notre sujet de conférence « A la vie, à la mort : Euthanasie, le grand malentendu ».
Organisé par Mai Pourquoi.
Renseignements au - 06 42 11 13 81.
http://maipourquoi28.com

Thème : 

Toute l'actualité de : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

Pour figurer dans l'agenda

Message aux associations et organisateurs de manifestations en Eure-et-Loir et dans les départements limitrophes (41, 45, 91, 78, 27, 61 et 72) : Pour figurer dans notre agenda gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.

Pour diffuser sur notre antenne dans le Forum des Associations, voir  ICI, en pdf.