LA PERRIÈRE (61) - « L’été iranien » 2e Rencontre et lectures de poésies

Samedi 10 août à partir de 18h00 à la Demeure du Livre à La Perrière (Belforêt-en-Perche, Orne) : « L’été iranien » 2e Rencontre et lectures de poésies. Invité : M. Reza Afchar Naderi.

Poète, traducteur, journaliste, docteur en littérature iranienne, Reza Afchar Naderi écrit et publie entre son pays natal l'Iran et la France, son pays d'adoption. Ses racines sont iraniennes et sa langue d'expression privilégiée - une "deuxième langue maternelle" - est le français.

Établi définitivement au pays de Molière, se rendant régulièrement en Iran pour y faire des recherches et donner des conférences, il croit aux impacts "populaires" de la poésie, à cette tendance culturelle prenant le contre-pied de la globalisation et du "libre marché".

Auteur de vers classiques autant que de vers libres et de slams, de même que parolier, Reza Afchar Naderi milite pour une modernité fidèle à ses racines culturelles, garantes de qualités autant esthétiques qu'humanistes.

Il vient d’achever un essai intitulé « Rendre la poésie populaire » avec comme sous-titre « Regards et réflexions d’un poète persan sur la poésie française d’aujourd’hui ». Dans cet ouvrage il raconte comment le genre poétique, jadis universel et populaire, est devenu en France un genre oublié au profit d’une poésie institutionnelle repliée sur elle-même, ignorée volontairement par la grande majorité des Français qui ne s’y reconnaissent plus.

À partir de 18h.

Fort de ses expériences et cette double culture, il nous parlera de la nécessité de la poésie à travers deux thèmes.

1 - La poésie classique perse. Son histoire, son origine, sa place dans l’identité culturelle perse.

Lors que vous voyagez en Iran, vous ne pouvez échapper à la visite des mausolées dédiés aux poètes. Celui de d’Hafez (1325-1390) et celui de Saadi (1210-1291) à Shiraz, sont des incontournables de toute visite en Iran. Avant d’être des tombeaux, ce sont des jardins, des lieux de rencontre, où les iraniens se retrouvent en famille pour lire des poèmes. Scène difficilement imaginable en France.

Dans les librairies de Téhéran, le rayon poésie est toujours largement pourvu. 500 à 600 titres est un minimum.

Reza Afchar Naderi nous expliquera pourquoi à ce jour la poésie classique perse a toujours cette place prépondérante dans cette culture.

2 – La poésie libertine contemporaine perse

En Iran, la poésie libertaire et libertine dispose d'une place à part.

Vendue parfois "sous le manteau", selon cette expression d’origine française (Fin 19eme, début 20eme, expression obligatoirement imprimée sur les livres que les libraires avaient le droit de vendre mais qu’ils ne pouvaient laisser en accès libre), cette poésie se rit des dogmes imposés et des conventions hypocrites et s'inscrit dans une vieille tradition de résistance aux totalitarismes qui émaillent l'histoire de l'Iran.

À partir de 20 heures

La soirée se poursuivra par un dîner iranien préparé par un célèbre traiteur iranien installé à Paris. (Réservation obligatoire, participation aux frais de 20€ par personne). Pour réserver pour le repas : mail : lademeuredulivre@gmail.com

Thème : 

Toute l'actualité de : 

Pour figurer dans l'agenda

Message aux associations et organisateurs de manifestations en Eure-et-Loir et dans les départements limitrophes (41, 45, 91, 78, 27, 61 et 72) : Pour figurer dans notre agenda gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.

Pour diffuser sur notre antenne dans le Forum des Associations, voir  ICI, en pdf.