EURE-ET-LOIR - Quels députés se représentent dans leurs circonscriptions aux législatives anticipées ?

Photo d'illustration © Radio Intensité

Les candidatures pour les législatives sont à déposer jusqu'à dimanche, pour les élections anticipées des 30 juin et 7 juillet. Des élections annoncées à la surprise générale par le président de la République, dimanche 9 juin, suite aux résultats des Européennes où le RN est arrivé en tête des votes.

L'heure est à la préparation d'une campagne express sur 5 jours, dans un département où seulement quatre communes , sur les 373 que compte l'Eure-et-Loir, n'ont pas voté en majorité en faveur du Rassemblement National aux Européennes dimanche. 
Manon Aubry, de la liste La France Insoumise, est arrivée devant le RN à Dreux (37,8%) et Vernouillet (36,7%). La gauche a obtenu une majorité de suffrages pour la liste de Raphael Gluksman, candidat du mouvement Pace Publique, à Morainville (26,3%) et Saint-Lubin-de-Cravant (25%).

Les candidatures pour les législatives sont à déposer à partir de demain, mercredi 12 juin, jusqu'à dimanche 16 juin, pour ces élections anticipées. Pour les candidats la campagne va être express, notamment les actuels députés sortants. L'actuel ministre du Logement, Guillaume Kasbarian (Renaissance), a annoncé renouveler sa candidature dans la 1ère circonscription de Chartres. De même pour Philippe Vigier (MoDem) de la 4e circonscription, celle de Châteaudun. Pour la 2e circonscription de Dreux, Olivier Marleix (LR) a confirmé auprès de L'Écho Républicain se porter candidat. Quant à Luc Lamirault (Horizon), élu à la circonscription de Nogent-le-Rotrou, il n'a rien communiqué officiellement pour l'heure.

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Dans l'agenda