CHARTRES METROPOLE - Un Projet Alimentaire pour définir les besoins du territoire

Mettre en place une politique alimentaire adaptée sur son territoire, tel est l'objectif de Chartres métropole. L'alimentation, dans le cadre du Projet alimentaire territorial (PAT), initié en 2021, était au cœur d'un atelier de concertation, mercredi dernier, à Lucé. Citoyens, élus et représentants de chambres départementales ont participé à la réunion et ont découvert le diagnostique réalisé par un bureau d'études sur la question. Paul Guibal était également sur place.

Une deuxième réunion de concertation se déroulera dans deux semaine, lundi 12 décembre à l'Hôtel d'agglomération, à Chartres, de 19 heures à 21 heures. L'élaboration du plan d'action et le début du lancement des actions sont prévus entre janvier et mai 2023.

 

Une adresse mail dédiée pendant le processus de concertation du PAT : pat@agglo-ville.chartres.fr.

Production agricole :

530 exploitations agricoles sur Chartres Métropole (-14,5 % de baisse du nombre d'exploitations), dont 27 qui pratiquent l'agriculture bio sur le 66 communes de la métropole.

80 % du territoire est agricole (environ 70 000 hectares). La surface moyenne des exploitations : 130 hectares

Production majoritaire : céréales et oléoprotéagineux

Céréales : 48 communes spécialisées (50 % d'export, 50 % transformées sur le territoire national)

Légumes : 13 communes spécialisées

Polyculture et élevage : 4 communes spécialisées

Culture permanente : 1 commune spécialisée (à Champhol, avec le miscanthus (« herbe à éléphant »))

 

Focus sur les exploitations maraîchères :

534 hectares de cultures sont dédiées au maraîchage et permettent une production variée de légumes (oignons, échalotes, épinards, carottes)

10 exploitations possèdent au moins un ateliers de maraîchage sur le territoire)

1 lycée agricoles, à Sours, est en cours d'installation maraîchères en agricultures biologique

 

Focus agriculture biologiques :

27 fermes sont engagées en bio en 2021 (conversions qui concernent essentiellement les céréaliers). Près de la moitié des agriculteurs en bio sont en réalité « en mixité » : une partie de leur exploitation est en conventionnelle.

 

Focus sur les productions en circuit courts :

39 exploitations en 2022, soit + 50 % en 10 ans (+ 40 % dans le département).

9 exploitations en bio (principalement des fruits et légumes)

 

Environnement :

33 % des agriculteurs sont concernés par un problématique liée à la qualité de l'eau sur son secteur

La pomme de terre : culture la plus irriguée sur le territoire de Chartres métropole (avec le maïs grain)

19 % des gaz à effet de serre émis en France proviennent de l'agriculture.

100 000 hectares irrigués en Eure-et-Loir, le quart sud est est plus consommateur d'eau.

98 % d'eaux souterraines (nappes de Beauce et de craie)

Pluviométrie faible 617 mm annuels.

Nombre de forages agricoles multiplié par 2 en 10 ans.

Ecoutez le reportage de Paul Guibal

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...