CHARTRES METROPOLE - Tous les plastiques sans exception dans le bac jaune

Qu'ont en commun bouteilles d'eau en plastique, tubes de dentifrice, flacons, bidons, barquettes, blisters pots, sacs, sachets et autres capsule de café ? Et bien tous iront, à partir de ce 4 juillet, dans le même sac : le jaune. Sur le territoire de Chartres métropole, les consignes de tri vont être simplifiée et s’appliquent à tous les emballages, qu’ils soient en plastique, en papier, en carton, ou bien en métal, même petits, ils seront à déposer dans les sacs jaunes, les bacs jaunes ou les points d'apport volontaire dédiés, selon l’usage de chaque commune ou quartier.

Objectif : lutter pour la préservation de l’environnement en réduisant ses emballages plastiques et lutter contre le gaspillage. Annick Lhermitte, vice-présidente de Chartres métropole en charge des déchets. Elle répondait à Paul Guibal.

Avec 5 600 tonnes avant l'extension de tri, « le tonnage va augmenter de manière certaine », assure l'élue, « de 10 à 15 % ». En temps normal, 785 000 sacs jaunes étaient donnés aux habitants des 66 communes de Chartres métropole. Lors de la dernière opération, ce sont 910 000 sacs qui ont été distribués.

Chartres métropole peut s'appuyer notamment sur le Syndicat intercommunal de ramassage et de traitement des ordures ménagères (SIRTOM) de Courville-sur-Eure, La Loupe et Senonches, qui coopère avec elle et qui expérimente le nouveau tri depuis janvier : Le syndicat a enregistré +12 % de tonnage collectés, -9 % de tonnage d'ordure ménagères et 500 demandes de bacs jaunes. Toutes les informations sur le site internet de Chartres métropole (https://www.chartres-metropole.fr/tri-dechets)

 

Numéro vert info déchets : 0 800.22.20.36

Pour mieux comprendre : Côté centre de tri Chartres métropole fonctionne en convention de coopération pour le traitement et la valorisation des déchets avec trois syndicats : le Syndicat intercommunal de ramassage et de traitement des ordures ménagères (SIRTOM) de Courville-sur-Eure (entré en vigueur du tri depuis le 1er janvier 2022), le Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (SICTOM) de Nogent-le-Rotrou (tri à partir du 1er juillet), et le SICTOM de Brou, Bonneval, Illiers-Combray (tri à partir du 1er juillet).

Pour le tri des déchets recyclables, les quatres partenaires ont monté un groupement de commandes et passé un marché avec le centre de tri Trisalid, à Saran (Loiret), exploité par le société Véolia.

Les quais de transfert, où les camions viennent charger les déchets, se situent à Mainvilliers, Dangeau et Nogent-le-Rotrou. Direction le centre de tri. Les déchets y sont séparés par flux, conditionnés, stockés et expédiés vers les filières de recyclage.

Avec cette nouvelle consigne de tri, le centre de tri à Saran a fait l’objet de travaux de modernisation pour répondre aux besoins de l’extension de tri des déchets. Il traite jusqu’à 35 000 tonnes de déchets issus de la collecte sélective par an.

L'objectif est la préservation de l’environnement en réduisant ses emballages plastiques
Bertrand de Lacheisserie est président du Sirtom de Courville. Sur son territoire, le nouveau tri s'effectue depuis janvier
100 tonnes supplémentaires devraient être collectées dans les six prochains mois

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

CHARTRES METROPOLE - Journées du patrimoine Samedi 17 septembre 2022 - 10:00
CHARTRES METROPOLE - Journées du patrimoine Dimanche 18 septembre 2022 - 10:00

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.