CHARTRES - Les personnes en situation de handicap manifestent

L'allocation adulte handicapé remise en question. Imaginez que l'on calcule votre salaire en fonction de celui de la personne avec laquelle vous êtes en couple, qu'on le baisse ou le supprime si il ou elle gagne trop, ce serait inacceptable. C'est pourtant de cette manière qu'est calculée cette allocation adulte handicapé, l'AAH. Vincent Simon est représentant départemental de l'APF France handicap. Il manifestera dans le cadre de cette journée de mobilisation nationale, ce jeudi donc à partir de 15 heures, devant le monument Jean-Moulin, à Chartres, à côté de la médiathèque. Il est pour la déconjugalisation de l'AAH. Une rinterview réalisée par Paul Guibal.

 

Pour avoir le droit à cette allocation d'environ 900 euros, la personnes doit avoir un taux d'incapacité de travail d'au moins 80 % ou se situer entre 50 et 80 % avec une restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi. La CAF étudie ensuite la situation du demandeur handicapé. Si le conjoint gagne 1.126 euros net par mois, l'AAH commence à diminuer.

Au delà des 2.200 euros net, l'aide est inexistante. « Cette allocation qui devrait rendre la personne handicapé plus autonome ne remplie pas son rôle », s'indigne le responsable. La délégation a demandé à s'entretenir avec le préfet.

Vincent Simon prône la déconjugalisation de l'AAH.
Ecoutez le représentant départemental de l'association APF France Handicap.
Les conséquences de l'AAH sont parfois malheureuses

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.