EURE-ET-LOIR – Déconfinement : le syndicat SNES-FSU regrette l'absence de trop nombreux élèves en classe

« Il n’y a pas de continuité pédagogique mais un service dégradé essayant d’imiter l’école » propos du syndicat SNES-FSU qui dénonce les conditions de reprise des élèves depuis le terme du confinement, le 11 mai. Pour le syndicat, les cours à distance pendant le confinement ont été « un pis-aller permettant, à la marge, à quelques élèves de suivre une partie de leur cursus en dehors de ce cadre collectif ». Et alors que la phase II du déconfinement se met en place depuis mardi, le syndicat regrette l'absence de trop nombreux élèves en classe, moins de 40% lié à un manque d'espace ou de moyen dans l'Education Nationale. Le syndicat réclame aussi des directives claires pour la rentrée de septembre qui devra être « exceptionnelle » après le retard cumulé par certains élèves après un arrêt forcé de 6 mois de classes pour certains élèves. Ecoutez Julien Jaffré co-secrétaire départemental du SNES-FSU interrogé par Christophe Blondel.

 

Le calendrier, un manque de temps pour les équipes enseignantes
La continuité pédagogique
Du retard à rattraper à la rentrée

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.