IL Y A 100 ANS EN EURE-ET-LOIR - Le curé d'Allaines assassiné par un enfant de 13 ans

Dans la presse de la fin mai 1919 et du début juin 1919, de nombreux et longs articles pour relater l'assassinat du curé d'Allaines près de Janville. Le 31 mai, l'assassin est arrêté à Chartres : un enfant de 13 ans.

Titre de la presse locale de l'époque :

  • Vendredi 30 mai 1919, la Dépêche d'Eure-et-Loir : Assassinat du curé d'Allaines.
  • Samedi 31 mai 1919, le Progrès d'Eure-et-Loir : Un assassinat à Allaines.
  • Dimanche 1er juin 1919, le Progrès d'Eure-et-Loir : L'assassin d'Allaines est arrêté, il a treize ans !
  • Lundi 2 juin 1919, la Dépêche d'Eure-et-Loir : L'assassinat du curé d'Allaines. Les premiers aveux de Fougueux.
  • Mercredi 4 juin 1919, la Dépêche d'Eure-et-Loir : L'assassinat du curé d'Allaines. Ce qu'il raconte.
  • Mercredi 4 juin 1919, le Progrès d'Eure-et-Loir : Le crime d'Allaines. Les explications de l'assassin. L'appât de l'or, la fuite, la peine encourue...
  • Mercredi 4 juin 1919, le Journal de Chartres : L'assassinat d'Allaines. A l'instruction. « Si invraisemblable que cela puisse paraître, c'est bien le jeune Fougueux, c'est bien cet enfant de douze ans, qui a commis le crime abominable... »
  • Samedi 7 juin 1919, la Dépêche d'Eure-et-Loir : L'assassinat du curé d'Allaines. Nouvel interrogatoire de Fougueux. Nouveaux mensonges. L'existence d'un complice n'est guère douteuse.
  • Dimanche 8 juin, le Journal de Chartres : L'assassinat d'Allaines. Mensonges !
  • Samedi 14 juin 1919, la Dépêche d'Eure-et-Loi : L'assassinat du curé d'Allaines. Le jeune assassin est confronté avec sa mère. Il préfère ne plus parler que de continuer à mentir.
  • Samedi 21 juin 1919, la Dépêche d'Eure-et-Loir : L'assassinat du curé d'Allaines. Le jeune criminel parle de son couteau... et de beaucoup d'autres choses.

Extrait de la presse nationale : 

LE PETIT PARISIEN DU 30 MAI

Un assassin de 14 ans.

Chartres, 29 mai. La nuit dernière, l'abbé Chrysotome Legendre, âgé de soixante-quatorze ans, curé desservant Allaines, était couché, lorsqu'un gamin de quatorze ans, ouvrier agricole, pénétra dans sa chambre, se jeta sur lui et le frappa de plusieurs coups de couteau à la gorge et aux visage.

Grièvement blessé, le vieillard a succombé ce matin à ses blessures. L'auteur de cet assassinat a pris la fuit et est activement recherché ; le vol a été le mobile du crime.

LE PETIT PARISIEN DU 31 MAI 1919

L'assassinat du curé d'Allaines

L'enquête menée hier sur les circonstances de l'assassinat de l'abbé Legendre, curé desservant Allaines, près de Chartres a montré que l'assassin avait dû s'acharner sur sa victime, qu'il l'avait trainée sur le sol après l'avoir frappée de plusieurs coups de couteau.

Le mur et le bord du lit étaient tachés de sang. Près de la cheminée, on trouva la casquette de l'assassin qui surpris par l'arrivée d'un voisin, M. Lepin, cultivateur, pris la fuite à travers champs.

Le bandit, âgé de 16 à 18 ans, a été vu par plusieurs personnes, qui en ont donné un signalement complet. Les battues ont été organisée aussitôt par la gendarmerie de Janville et par la population.

L'abbé Legendre, retraité depuis plusieurs années, passait dans la commune pour jouir d'une certaine aisance. Le vol est donc certainement le mobile du crime. On a trouvé au domicile de la victime pour plus de 40 000 francs de valeurs et une somme importante en or et en argent.

LE PETIT PARISIEN DU 1er JUIN 1919

L'assassin du curé d'Allaines est arrêté. Il n'a que 13 ans !

Dans le jardin public de Chartres, des gendarmes arrêtaient un gamin aux vêtements maculés de sang, dont le signalement correspondait à celui de l'assassin de l'abbé Legendre, curé d'Allaines.

Amené hier après-midi, devant le magistrat instructeur, le jeune bandit subit un interrogatoire serré, au cours duquel il fit des aveux compets et déclara avoir tué l'abbé Legendre pour le voler.

L'assassin qui n'a pas encore treize ans, étant né le 5 juin 1906, avait été arrêté près de Chartres le 30 avril dernier pour vagabondage, mais il avait alors bénéficié d'une ordonnance de non-lieux. Sa mère habite Torçay, près de Dreux.

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.