EURE-ET-LOIR - Que va changer le plan santé au niveau local?

Pour lutter contre les déserts médicaux et améliorer la qualité des soins. Emmanuel Macron a présenté mardi son plan santé. Un investissement de 3,4 milliards d'euros d'ici 2022 qui prévoit une cinquantaine de mesures comme la fin du numerus clausus en 2020, la création de 4 000 postes d' « assistants médicaux » ou encore 400 postes supplémentaire de médecins généralistes. Après les annonces, les professionnels attendent des moyens et des actes car la situation continue de se dégrader. Pour Philippe Vigier, rapporteur de la commission d’enquête sur l’accès aux soins, « l’ordonnance Macron est à refaire », le député eurélien estime que ce plan « n'est pas à la hauteur des drames que vivent les territoires en matière d'accès aux soins ».

Catherine Lasnier, vice-présidente départementale MG France, syndicat de médecins
Des questions sur sa mise en oeuvre
Un renfort précieux
Télécharger : Audio icon Un renfort précieux

Toute l'actualité de : 

Thème : 

A lire aussi...

Dans l'agenda

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.