EURE-ET-LOIR - Education prioritaire : des avancées

Une centaine d'Euréliens, enseignants et parents, mobilisés ce lundi après-midi devant le rectorat à Orléans pour protester contre la nouvelle cartographie de l’Éducation Prioritaire. Le mouvement a porté ses fruits selon le secrétaire départemental de la FSU, Hugues Villemade, qui précise que sur les 2 000 élèves qui devaient sortir du dispositif, 1 500 y resteraient au final.

Le collège Pierre Brossolette de Nogent-le-Rotrou et les écoles qui y sont rattachées restent en zone d'éducation prioritaire, tout comme les classes maternelles et élémentaires des écoles Henri IV de Chartres et Louis Aragon de Vernouillet.

La classe élémentaire Emile Zola de Mainvilliers rentrera finalement en Education Prioritaire, en revanche la demande de l'école Saint-Exupéry de Dreux qui souhaitait entrée en REP+ n'a pas été acceptée

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.