IL Y A 100 ANS EN EURE-ET-LOIR - Un aviateur militaire fait une chute mortelle sur l'aérodrome de Chartres

A la une de plusieurs journaux du 18 juin 1914, la mort accidentelle d'un aviateur militaire à Chartres. Le Petit Journal titre : Le commandant Felix, l'aviateur militaire a fait une chute mortelle près de Chartres. Le Petit Parisien du 18 juin 1914 : "Le commandant Felix, l'un de nos premiers aviateurs militaire fait une chute mortelle" titre le journal.

Voici le texte publié par le Petit Parisien :
Un épouvantable accident d'aéroplane s'est produit hier sur l'aérodrome de Chartres, où se trouvent réunis quelques appareils se préparant en vile des épreuves du  concours de sécurité. Le commandant Félix, qui fut l'un des pionniers de notre aviation militaire, en a été la victime.
Cet officier s'occupait de mettre au point un engin inventé par M. brzewiecki. Il avait déjà réussi quelques courts vols dans la matinée, mais, n'étant pas sur de lui-même, n'avait osé s'aventurer hors de l'aérodrome.
L'après-midi il recommença ses essais.
Vers cinq heures et demie, il était, pour la première fois, parvenu à s'élever à une quinzaine de mètres, et s'enhardissant, avait franchi les limites du terrain d'aviation.
Après cette courte escapade, il revint, se disposant à atterrir. Craignant, en virant, de heurter des hangars, il voulut redresser son appareil, mais, soit par suite d'une fausse manœuvre, soit par suite de la rupture d'une comande, ses gouvernails n'obéirent pas, et, a 100 kilomètres a l'heure, la machine volante du commandant Félix alla s'écraser dans un champ voisin.
Le malheureux pilote eut le crâne perforé par les débris de l'un des montants de l'appareil, et le bassin écrasé.'
Lorsque les spectateurs atterrés arrivèrent auprès de lui, il était mort déjà.
On le transporta à l'hôpital de Chartres où les autorités vinrent saluer sa dépouille.

Le commandant Félix
Le commandant Julien Félix était ne à Limoges le 2 mars 1869.
Officier d'artillerie, il accomplit la plus grande partie de sa carrière aux colonies et fit campagne successivement en Cochinchine, à la Guyane et à Madagascar.
Il fut l'un des premiers officiers français qui s'adonnèrent à l'aviation et, alors qu'il était capitaine, il obfint son brevet, sur monoplan, le 19 octobre 1910. 

 

 

Le Petit Parisien (Paris)
Le Petit Parisien (Paris)
Source: gallica.bnf.fr

Le Petit journal (Paris. 1863)


Le Petit journal (Paris. 1863)
Source: gallica.bnf.fr

L'Ouest-Éclair (Éd. de Caen)
L'Ouest-Éclair (Éd. de Caen)
Source: gallica.bnf.fr

Pour adresser à Radio Intensité, un communiqué, un commentaire, une précision, ou une info, merci d'utiliser notre formulaire : ICI. ou adressez un mail à redaction@intensite.net.

Pour figurer dans notre agenda en ligne gratuitement, il suffit de nous adresser par mail à agenda@intensite.net le calendrier des manifestations ouvertes au public, flyers ou textes. Vos rendez-vous seront publiés au plus vite. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire : ICI.